Collège Marc-Aurèle

anciennement Le Nidoux - Séquoia

40 ans de clinique et de recherche en santé mentale

 

  

 

  

 

Accueil

CMA-autisme

CMA-TA

Systemo

Contact

 

Pathologie

Public

Méthode

Equipe

Infrastructures

Informations pratiques 

 

La méthode
 
Le Collège Marc-Aurèle propose à l’enfant, en difficulté d’accepter un lien affectif avec ses parents, de s’attacher plutôt à un cadre, aussi structurant, contenant, sécurisant et protecteur.
 
Notre modèle est construit sur base de
 
  • travaux neuro-scientifiques,
  • la théorie de l'attachement de John Bowlby,
  • les concepts d'éthique relationnelle et de balance de justice Boszormeniy-Nagy,
  • le modèle thérapeutique utilisationniste de Milton Erickson.

 

Tenant en compte que les thérapies classiques s'articulent autour d'une relation particulière de confiance entre patient et thérapeute, impossible à construire de par la nature même de la problématique en compte, il est impératif de sortir des modèles thérapeutiques habituels et d'être créatif.
 
Un vieux proverbe juif résume très bien le rôle de l'éducation par : "Nous devons donner deux choses à nos enfants : des racines et des ailes".
 
Notre proposition est de nous consacrer à la construction des ailes. Nous considérons qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des racines pour développer la deuxième étape de la construction de l'individu.
Par contre, nous pensons qu'il est indispensable de donner à l'enfant le bénéfice des racines, soit une base sécuritaire et une confiance en soi.
 
L'outil (la relation à la mère ou à son substitut) qui permet ce résultat étant inopérant et même destructeur ou vécu comme tel, notre propos est de travailler à partir d'une relation ordonnée.
Soit construire un cadre contenant, structurant, sécurisant et protecteur. Pour offrir la sécurité, il doit assurer la prévisibilité des réponse et l'immuabilité dans le temps. Ce cadre doit poser les conditions de vie et devra avoir un effet maternant.
 
Les éducateurs spécialisés et les thérapeutes s'inscrivent comme traducteurs du cadre, dans une relation neutre à l'enfant, exempte d'affects.
 
Au final, nous montrons toujours l'intérêt des racines pour la suite de la construction de l'homme, mais nous proposons que leur but soit atteint par une autre voie que le modèle classique qui est absent ou défectueux.

www.trouveur.be (c) 2009